Alimentation digestif

La perméabilité intestinale

S’il y a une problématique à laquelle je suis confrontée très souvent dans mes rendez vous clients, c’est la perméabilité intestinale.

Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est la perméabilité intestinale, les causes mais surtout les moyens naturo à mettre en place pour réparer votre barrière intestinale.

  1. C’est quoi la perméabilité intestinale ?

(Appelé aussi l’intestin poreux, hyperperméabilité intestinale ou en encore Leaky Gut)

Avant de vous répondre, il est important de vous faire un petit mémo sur la digestion (rapide, promis ^^) :

Lorsque vous mangez, la digestion commence dans la bouche grâce à l’amylase salivaire (il faut mâcher, mâcher, mâcher !!!)
Votre bol alimentaire sera transformé dans votre estomac grâce aux enzymes (petits ciseaux qui découpent les aliments), aux sucs gastriques et aux brassages (ce mélange s’appelle le chyme).
Pour rester simple, il faut savoir qu’ensuite 90 % des nutriments sont absorbés grâce à des (attention, mots barbares en approche ^^) villosités intestinales.
Elles laissent passer les nutriments de petites tailles (vitamines, minéraux, oligoéléments, acides aminés) dans leurs jonctions serrées.

Tenez bon, on en vient au vif du sujet, promis !

Donc, la fameuse perméabilité intestinale s’installe lorsque les jonctions serrées ne le sont plus.
Au lieu de laisser passer uniquement les petits nutriments, le passage étant plus grand du coup, les éléments indésirables vont eux aussi passer (toxiques, virus, bactéries pathogènes, grosses molécules alimentaire…)

Et là, c’est le drame qui commence…
Ces éléments qui n’ont pas à traverser la barrière intestinale occasionnent des lésions au sein de la muqueuse générant une inflammation.

En rdv, comme image, je dis souvent à mes clients : « imaginez, vous sortez sous la pluie avec un parapluie grand ouvert mais il est rempli de trous »

  1. Quelles sont les causes de cette perméabilité intestinale ?

Comme vu au dessus, les toxines d’origine alimentaire, les virus et les bactéries.
Mais également :

  • L’alimentation industrielle, transformée, riches en additifs et pesticides
  • Les médicaments dont les antibiotiques, les corticoïdes, les anti inflammatoires,
  • Consommation excessive d’alcool et de tabac
  • Intolérances alimentaires
  • Déficience des anticorps
  • Excès de sport
  • Un dysfonctionnement physiologique
  • Et le stress (encore et toujours lui !) est un facteur très important à l’origine de l’inflammation intestinale.
  1. Quelles sont les conséquences de cette perméabilité intestinale ?

Parmi les affections chroniques associées à la perméabilité intestinale, on trouve :

  • Allergies de toutes sortes
  • La dépression
  • Les douleurs articulaires et chroniques
  • Faiblesses hépatiques et rénales
  • Problèmes glandulaires
  • Maux de tête chronique
  • Insomnies
  • Prise de poids
  • La maladie de crohn, le SII (syndrôme de l’intestin irritable)
  • Les allergies alimentaires
  • L’eczéma, psoriasis, urticaire
  • L’asthme
  • La fatigue chronique et la fibromyalgie
  • Les maladies auto-immunes, etc…
  1. Quelles solutions naturopathiques ?

Les conseils qui vont suivre sont généraux. SI vous vous reconnaissez dans les troubles évoqués dans cet article, je ne peux que vous conseiller de prendre rendez vous avec votre naturopathe qui sera en mesure de vous établir un protocole qui vous correspondra à 100 % car personnalisé à votre profil.

L’alimentation :

Vous l’avez compris, l’inflammation est à l’origine de la perméabilité intestinale. Une des premières choses à faire sera de supprimer totalement les aliments inflammatoires, le temps de réparer la muqueuse.
Il faut éliminer toute alimentation industrielle et les produits ultra transformés.
Le gluten et les produits laitiers (surtout ceux issus de la vache), pro-inflammatoires seront donc à éliminer également.
La cuisson devra être la plus douce possible.
La consommation de légumes et de fruits (bio ou agriculture raisonnée de préférence) sera à privilégier.
Pensez à manger des légumes lactofermentés qui sont une excellente source de fibres et prébiotiques qui vont nourrir votre intestin avec des bonnes bactéries.

Il convient de privilégier les huiles vierges crues d’olive, de colza ou encore de noix. Pour la cuisson, pensez à l’huile de coco.

Mettez dans vos plats du vivant en utilisant les graines germées, elles sont riches en vitamines, minéraux et en fibres. Elles facilitent la digestion en plus.

L’exercice physique :

Il conviendra d’avoir une activité physique régulière et suffisante qui participera aussi à la réparation intestinale.
Ne vous lancez pas dans un marathon si vous n’avez jamais couru par exemple !
Donnez-vous des objectifs réalisables : marcher 3 fois 45 min par semaine par exemple.
Courir 5 kms 2-3 fois par semaines, faire De la gym ou du yoga, ou les deux 😊
Bref, trouvez ce qui vous fait du bien. C’est le seul moyen de faire devenir une habitude pérenne.

Le stress et les émotions :

Le stress, comme nous l’avons vu, contribue à l’état inflammatoire. Il faut faire en sorte de faire baisser le plus possible son niveau de stress, mieux apprendre à le gérer.
De nombreuses méthodes existent : la sophrologie, le Qi gong, la cohérence cardiaque, le yoga, la méditation etc…

Pour les émotions, pensez aux fleurs de Bach. Ne pas hésiter à me contacter si vous souhaitez en parler.

Comment réparer la barrière ?

Vous pourrez mettre en place tous les conseils du monde, si vous ne réparez pas votre barrière intestinale (les fameux trous du parapluie), vous allez continuer à avoir mal.
J’insiste sur le fait que seule l’individualisation permet d’obtenir les meilleurs résultats.

Déjà, sachez que la réparation peut demander du temps (souvent, 3 mois minimum). De nombreux compléments alimentaires existent (plus ou moins qualitatifs on va dire…)

La gemmothérapie peut apporter une belle aide avec notamment le noyer pour l’inflammation et la réparation de la muqueuse ainsi que le cassis pour ses propriétés anti-inflammatoires.

La L-glutamine, productrice de Gaba, est souvent proposée. Elle est protectrice et anti inflammatoire. Elle favorise la croissante et la réparation de la muqueuse.

Pour l’inflammation, le curcuma, le marc de raisin ou encore le L-glutathion peuvent être utiliser.

La réglisse est également un grand anti-inflammatoire des muqueuses, associée à la mélisse et au curcuma peut être intéressant.

Les Oméga3 aideront aussi à régénérer la muqueuse.

En conclusion, vous l’aurez compris, il vous faudra entreprendre une réforme globale pour retrouver une belle barrière intestinale qui remplie son rôle de façon optimale.

Si vous souhaitez avoir un peu plus d’informations à ce sujet, je vous rappelle que je fais des appels découvertes gratuits de 30 min (Si vous ne trouvez pas un horaire qui vous convient, contactez-moi.  On regardera ensemble)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :