Et si on essayait de prendre son mal en patience ?

Nous vivons actuellement une situation sans précédent qui touche un grand nombre de pays.
La diffusion quasi permanente d’informations anxiogènes via les médias et/ou les réseaux sociaux nous plonge dans un état de stress, de peur et d’angoisse, malmenant ainsi notre organisme et notre moral.
Comment faire pour éviter de ressentir, ou du moins essayer de contrôler, ces sentiments qui ne nous veulent pas que du bien ?
C’est ce que nous allons voir avec cet article.

Premier conseil, le plus évident mais également le plus simple à faire : n’allumez pas votre télé H24 ! Un petit tour d’horizon le midi (évitez le matin et le soir pour ne pas commencer ou finir votre journée en vous plombant le moral) et c’est tout !
Idem pour les réseaux sociaux : faites le tri. Il y a beaucoup d’info négatives mais il y a aussi beaucoup de partages drôles ou émouvants qui font vraiment chaud au cœur.
Sans cet afflux massif de mauvaises nouvelles, vous verrez que vous vous sentirez déjà plus léger et de meilleure humeur 🙂

Beaucoup d’entre vous sont dans l’obligation de rester chez eux, de travailler à distance ET vous devez également faire la classe à vos enfants, une autre source importante de stress.
J’ai une tendre pensée compatissante pour mes amies qui sont dans ce cas et qui malgré tout, gardent le sourire (pas toujours il faut être honnête) et surtout font de leur mieux pour tout gérer.
Comment faire pour ne pas laisser le stress vous envahir ?
Etre bienveillant avec soi-même ! Non, vous n’êtes pas formé pour faire la classe à vos enfants et le corps enseignant le sait parfaitement.
Faites de votre mieux mais ne vous mettez pas une trop forte pression. Pour vous détendre quand vous sentez que ça monte trop haut dans les tours car pour la quatrième fois, votre fils fait une multiplication au lieu d’une division et qu’en plus il ne connait toujours pas sa table des 7 et des 8 (oui ça sent le vécu chez moi aussi 😉 )…. voici un exercice de respiration, assez simple qui prend 5 min, je le conseille souvent à mes client(e)s, il permet de faire baisser rapidement le stress :

Asseyez-vous, soit en tailleur, soit les pieds collés au sol, comme vous êtes le mieux.
Fermez les yeux, prenez une grande et lente inspiration, par le nez, bouche fermée jusqu’à temps que vous ne puissiez plus, bloquez, comptez mentalement jusqu’à 5, puis relâchez doucement et à fond, bouche ouverte (vous devez faire sortir tout l’air de vos poumons)
A refaire 5 fois (3 fois au début si c’est compliqué pour vous).
Restez bien concentré sur vous, sur ce que vous faites et ce que vous ressentez. Vous pouvez mettre votre main sur votre ventre pour le sentir se gonfler et se vider si vous voulez et si cela vous aide.


Vous pouvez aussi utiliser l’huile essentielle de mandarine (passez-la sous votre nez en inspirant doucement). Elle est très apaisante.
Si vraiment votre niveau de stress est élevé, vous pouvez avoir recours à la gemmothérapie avec notamment le bourgeon d’aubépine pour les personnes sujettes aux angoisses et à l’anxiété ou encore le bourgeon de figuier en cas de stress ou de nervosité excessive.
Au niveau des plantes, vous avez la valériane, passiflore, mélisse ou encore le houblon pour l’anxiété légère.
Et enfin, la rhodiola, plante adaptogène, est un excellent anti-stress naturel.

Le confinement nous oblige à prendre notre temps. Chose que nous n’avons plus l’habitude de faire. Et si vous utilisiez ce temps pour vous ?
Une très bonne façon de faire face à cette période est de faire des activités que nous n’arrivons pas à faire en temps normal.
Profitez en pour vous reposer, lire, faire de nouvelles recettes de cuisine, des jeux de sociétés en famille, ou encore du sport si vous le pouvez (très bonne façon d’évacuer son stress).
Tentez la méditation si vous n’avez jamais essayé. Il existe de nombreuses appli très bien pensées (ou bien Youtube). La plupart proposent des méditations courtes et guidées.
Vous trouverez également des séances guidées pour essayer le QI gong, yoga ou encore la sophrologie.

Au milieu de tout ça, sans faire spécialement de bruit cette année, le printemps est arrivé.
Pourquoi ne pas en profiter pour faire une petite detox ? Je vous en parlais dans cet article :
La cure de printemps.

Vous voyez, une fois que nous avons éloignés les sources anxiogènes, il y a moyen de se faire du bien et d’essayer de traverser cette période compliquée du mieux que l’on peut.

N’hésitez pas à m’envoyer un message si vous avez des questions sur les techniques naturo citées. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

Je vais finir cet article un peu particulier en citant 4 amies qui traversent tout cela en mode solo avec des enfants de 5 à 12 ans et elles le font admirablement bien : Valentine, Marion, Magali et Aurélie, bravo à vous 💜








Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s