Le jeûne intermittent

Avez-vous déjà entendu parler du jeûne intermittent (ou fasting) ? Dans cet article, je vais vous expliquer son fonctionnement et pourquoi il peut être intéressant à pratiquer. Je ferai souvent référence à ma propre expérience afin de vous apporter des réponses concrètes aux questions que vous pourriez vous poser. Je le pratique depuis un petit moment déjà (avec des pauses quand j’en ressens le besoin ou moins l’envie mais j’y reviens toujours 😊 )

Le principe est assez simple : sur une journée de 24h, vous devez rester 16h minimum sans manger. Vous pouvez déterminer votre fenêtre d’alimentation à votre convenance, le principal étant vraiment de respecter les 16h sans manger.
Pour ma part, j’ai choisi de rester à jeun de 20h à 12h mais vous pouvez très bien ne pas manger le soir et choisir de garder votre petit déjeuner. A vous de trouver ce qui vous convient le mieux.

Le but du jeûne intermittent ? Mettre votre système digestif au repos le plus longtemps possible (pour mémo, le système digestif mobilise beaucoup de temps et d’énergie à votre organisme qui pendant ce temps là ne peut pas s’occuper d’évacuer les autres déchets organiques).

Un des grands avantages du jeûne intermittent, c’est que vous allez identifier très rapidement la vraie faim de la « faim hédonique », celle qui vous fait grignoter et manger n’importe quoi à n’importe quelle heure !

Concrètement, comment ça se passe ? Si vous choisissez, comme moi, la tranche 20h-12h, le matin vous pouvez boire de l’eau, un thé, une tisane, un café…ce qui vous fait envie mais aucune boisson végétale, ni jus de fruits, ni lait et bien évidemment, on ne mange rien.

Pensez à bien vous hydrater en buvant de l’eau ou des tisanes (on évite de boire trop de café et de thé) tout au long de la matinée.
Je reconnais que ça va, pour beaucoup, à l’encontre de tout ce que l’on entend sur l’importance du petit déjeuner qui doit être le repas le plus important de la journée.
En ce qui me concerne, j’ai toujours adoré petit déjeuner et pourtant, ne plus le faire a été vraiment très simple et absolument pas une contrainte.
Le fait de ne pas manger me permet de ne pas avoir faim avant 12h voir 13h ! En prenant un petit déjeuner, j’avais souvent l’estomac qui grouillait aux alentours des 10h. Ce n’est jamais le cas avec le jeûne intermittent.
Je suis aussi plus énergique, aucun « coup de barre » dans la matinée. Je me sens vraiment mieux 😊

Vers 12h, votre fenêtre d’alimentation commence, vous allez pouvoir faire votre premier repas de la journée.
Vous verrez que vous ne serez pas aussi affamé que vous pourriez le penser. Mangez à votre faim, sans surdoser. On a un peu le réflexe , au début, de se faire une énorme assiette, et on n’arrive pas à la finir !
Au fil des jours, vous allez être plus attentif à votre « vraie » faim et vous allez ajuster naturellement les quantités.

Vous pouvez prendre une collation vers 16-17h si vous en avez envie.

Vers 19H30, prenez votre dernier repas de la journée. Afin de faciliter votre digestion et de faciliter votre sommeil, je vous conseille d’éviter tout produit animal le soir, lait et fromages inclus.

Si vous souhaitez faire du sport le matin, vous pouvez. Je vous conseille d’attendre quelques jours quand même, que votre corps s’habitue à son nouveau fonctionnement.
Une fois qu’il aura compris que vous ne lui apporterez pas par l’alimentation l’énergie dont il a besoin (le glucose), il va chercher une autre source pour trouver cette fameuse énergie. Pour cela, il va utiliser les réserves de graisses. Il est capable de les transformer en glucose.
Idéalement, il faut pratiquer un sport de façon peu intensive, afin de ne pas « violenter » votre organisme.
Je cours souvent à jeun et je n’ai aucun souci. Mais je choisis de courir en dessous de mon rythme habituel le matin. Si je veux faire des séances plus rapides, je les fais en fin d’après-midi.

Souvent, lorsque l’on met en place le jeûne intermittent, on constate une perte de poids. Un engouement pour la pratique s’est alors manifesté et il a été reclassé par certains journaux comme nouveau régime à la mode. Cette classification me dérange un peu car on s’éloigne, à mon sens, de son but premier.

Pour conclure, je dirais que je pratique le jeûne intermittent car il me permet d’avoir moins faim, moins envie de sucre, je suis plus énergique, j’ai beaucoup moins de coup de mou dans la journée, bref je me sens bien 😊
Il peut aussi vous permettre d’envisager le jeûne de 24h…16h ou 24h, il ne reste pas grand-chose à faire non ?
N’hésitez pas à me poser des questions si besoin.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s