Les différentes boissons végétales

Pourquoi choisir une boisson végétale (le nom de lait végétal n’est plus autorisé) plutôt qu’un lait animal ? Tout d’abord, les boissons végétales sont généralement plus digestes que les laits d’animaux (surtout celui de vache).
Elles contiennent moins de graisses saturées, aucune hormone de croissance et elles ne nécessitent pas l’enzyme lactase pour être digérées. 
Il est bon également de savoir que le calcium rajouté aux boissons végétales « enrichies » est deux fois plus assimilable (60 % est assimilé) que dans le lait de vache (30 % seulement).
Toutes les boissons végétales conviennent très bien aux personnes ayant une intolérance ou une allergie ou encore des problèmes de digestion.

Présentation de quelques boissons végétales :

Boisson végétale d’amande : La classique. Son goût est tout doux, elle est très facile à digérer. Riche en minéraux : potassium, magnésium, fer. Elle contient des protéines végétales et vitamines.
Boisson végétale de noisette : reminéralisant,  elle est aussi riche en potassium. De part son goût et sa consistance, elle est assez proche du lait de vache.
Boisson végétale d’avoine : celle qui a le goût le plus proche du lait de vache. Elle est bonne pour le cholestérol, riche en fibres. Elle est fortifiante et réchauffante. Attention en cas d’intolérance au gluten.
Boisson végétale de riz : Digeste et rafraîchissante, elle a un goût très discret. Bien pour lutter contre le cholestérol, les triglycérides et les pathologies rhumatismales.
Boisson végétale de quinoa : Riche en protéines et glucides, pauvre en lipides.
Boisson végétale de châtaigne : Elle contient du calcium, magnésium et du potassium. Elle est aussi très digeste. Très bien également pour les intolérants.
Boisson végétale de soja : La plus connue. Mais aussi celle qu’il convient de consommer avec prudence surtout si vous êtes allergique au lait, l’allergie croisée lait-soja est assez courante. Elle contient autant de protéines que le lait, riche en calcium si enrichie en lithotamme (regardez sur l’étiquette de la brique), elle est recommandée en cas de cholestérol, de triglycérides et d’excès d’acidité.
Il faut faire attention car il  y a toujours un flou sur les effets d’une grande consommation de produits à base de soja, celui-ci présentant des substances similaires à nos hormones œstrogènes. Il est donc plus prudent de ne pas en consommer en cas de kyste ou de cancer hormono-dépendant.

Il ne vous reste plus qu’à les essayer et voir celle que vous préférez 🙂
Je vous conseille la lecture de « Lait, mensonges et propagande » de Thierry Souccar si vous avez encore quelques craintes, notamment celle de manquer de calcium.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s