MACA : les bienfaits des racines de maca

La maca est une plante d’Amérique latine réputée pour ses super-bienfaits (elle est considérée comme un super-aliment). Elle est également adaptogène, c’est-à-dire qu’elle favorise l’adaptation de l’organisme à tout type de stress, quelle qu’en soit la cause.

La maca est un tubercule qui ressemble à un gros radis. Elle est originaire des Andes, principalement du Pérou. Elle est cultivée en haute altitude (plus de 3500 mètres) et    subit des températures extrêmes la journée et glaciales la nuit. Ces conditions de culture très rudes expliquent probablement son exceptionnelle résistance.

Bien que les études récentes ne permettent pas de le confirmer, la maca est souvent appelée « ginseng péruvien » ou encore « viagra péruvien » pour ses supposées vertus aphrodisiaques.

Partons à la découverte des formidables qualités nutritionnelles de cette racine.

  • Sa richesse en nutriments :
    On retrouve plusieurs vitamines comme la B2 B3 B6 et C ainsi que des minéraux tels que le potassium, fer, manganèse ou encore le cuivre.
    Cette richesse lui permet de procurer énergie et vitalité . Elle est donc indiquée en cas de fatigue ou d’affaiblissement général.
    Son surnom de « ginseng péruvien » lui vient d’ailleurs de ses effets stimulants sur le corps. Stimulation en plus des défenses immunitaires.
  • Source de protéines:
    La maca apporterait près de 10 % de protéines avec notamment des acides aminés comme la lysine et le tryptophane (précurseur de la sérotonine, qui joue un rôle essentiel dans la régulation de l’humeur, de l’anxiété, de l’appétit et du sommeil).
    Elle contient également de la glycine, un acide aminé dit non essentiel (c’est-à-dire que l’organisme sait le fabriquer) qui joue un rôle dans la récupération musculaire et qui agit positivement sur les enzymes anti-oxydantes.
  • Faible teneur en graisses et richesse en fibres végétales:
    Comme la grande majorité des tubercules, elle contient peu de graisses, de l’ordre de 3 %.
    La maca contient 7 % de fibres. En cas de constipation passagère, son utilisation peut être une aide.
  • Source d’énergie:
    Elle contient environ 70 % de glucides, dont une grande partie sous forme de glucides complexes qui sont absorbés plus lentement et fournissent une énergie plus durable.
    Sous sa forme séchée, la maca possède des caractéristiques proches des féculents tels que le riz ou les pâtes. De ce fait, elle peut jouer un rôle sur la sensation de faim et la diminuer.
  • Présence de stérols:
    Les stérols végétaux sont des molécules qui auraient un effet hypocholestérolémiant, c’est-à-dire qui ont la capacité de faire baisser le taux de cholestérol dans le sang. L’utilisation des stérols végétaux est donc indiquée dans le cas d’une hypercholestérolémie (taux de cholestérol trop élevé).
  • Action sur la ménopause?
    Sa richesse en zinc, cuivre, phytostérols, glucosilates, chrome, phosphore et magnésium apporte une amélioration sur les symptômes de la ménopause tels que les bouffées de chaleurs et les sueurs nocturnes.
    Certains gynécologues américains prescrivent la racine de maca en traitement hormonal substitutif pour la régulation de la fonction ovarienne.
    Dans le cas de la préménopause, l’utilisation de la poudre de maca peut permettre la reprise d’un cycle menstruel régulier.
    Même si les résultats sont là, les études récentes n’ont pas encore permis de confirmer cette propriété.

 

shutterstock_476255575 © tarapong srichaiyos

Alors, sous quelle forme le consommer ? Il faut savoir que si les péruviens ont la chance de pouvoir la consommer sous sa forme naturelle, c’est-à-dire crue, cuite et éventuellement séchée, la maca ne peut pas être exportée suite à l’interdiction du gouvernement péruvien.

De ce fait, en France, vous la trouverez uniquement sous forme séchée, en poudre ou sous forme de gélules. Il faut faire bien attention à la provenance ! N’achetez pas de maca originaire de Chine. D’une part, sa production est illégale mais surtout les conditions climatiques de la Chine sont très différentes de celles d’origine, ce qui en fait un produit de moindre qualité nutritionnelle.

Choisissez uniquement une maca originaire des Andes et de préférence bio. La production de maca a considérablement augmenté   ces dernières années et le cours du maca a flambé (400 % d’augmentation !!). Les techniques de culture ont été modifiées pour répondre à la demande…Malheureusement ☹

Je vous conseille cette marque pour la qualité de son produit. Vous pouvez suivre la posologie indiquée sur leur site. On n’oublie pas de faire des fenêtres thérapeutiques, c’est-à-dire que l’on fait  une cure sur un cycle de 21 jours puis on s’arrête 4-5 jours et on recommence un cycle de 21 jours.
https://www.dynveo.fr/maca-bio.html

Contre-indications : la maca est déconseillée sur de longues périodes (plus de 3 mois), en cas d’hypertension ou encore en cas de cancer hormono-dépendant. Demandez conseil en cas de doute.

Sinon, la maca n’a aucune contre-indication.

La maca peut être associée à d’autres plantes afin d’amplifier son action. Ces associations pourront être abordées lors d’un entretien, dans le cadre d’une cure de revitalisation par exemple.

Je vous souhaite une très belle semaine 😊

©

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s