Les émonctoires et leur rôle

Impossible de parler naturopathie sans évoquer les émonctoires.

Les émonctoires sont des organes chargés d’évacuer les déchets afin de maintenir l’équilibre du milieu intérieur (ce que l’on appelle homéostasie). Ce sont des vraies portes qui assurent la sortie permanente des toxines à condition que celles-ci soient bien ouvertes !
Avant de vous présenter les différents émonctoires, nous allons faire un petit tour rapide des déchets qu’ils doivent évacuer :

A) Les différents déchets :

Il y a les déchets alimentaires (issus de la digestion), les déchets métaboliques (issus de l’activité cellulaire) et les déchets des substances chimiques (médicaments, pesticides…).

On classe les toxines en deux catégories :

Les mucoses toxiques (appelées colles par PV Marchesseau, père fondateur de la naturopathie en France) : elles proviennent d’une alimentation trop riche en glucides (céréales, pain, pâtes…), de sucres (miel, sirop, confiseries…), de lipides (beurre, huile, graisses…), des produits chimiques (médicaments, pesticides…).
Ce sont les pathologies qui « coulent ».

L’acidose toxique (cristaux ou substances cristalloïdales) : elle provient d’un excès de produits azotés tels que la viande, les abats, le gibier, le fromage, le sucre, le café, le thé et le chocolat. Mais aussi le stress, la culpabilité, les frustrations…
Lorsqu’ils s’accumulent dans l’organisme, ils peuvent causer des maladies douloureuses comme les rhumatismes aigus et chroniques, calculs, névrites, eczémas secs…

B) Les émonctoires et leur rôle :

Ils sont au nombre de cinq : le foie, les intestins, les reins, la peau et enfin les poumons.
Il y a aussi quatre émonctoires secondaires, plus difficiles à drainer : les glandes salivaires, l’utérus, les glandes lacrymales et les amygdales.

1)  Le foie : le foie est l’émonctoire le plus important de l’organisme car le plus sollicité. C’est l’organe le plus volumineux de l’organisme. On lui connaît au moins 300 fonctions !
Le foie synthétise l’urée (afin d’excréter les déchets azotés) et stocke le glycogène (forme de réserve du glucose). Il intervient dans le métabolisme et le stockage des vitamines. Il va également capturer, transformer et rendre inoffensifs les produits toxiques que nous pouvons ingérer en mangeant, buvant ou simplement en respirant.
Les déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Il est nécessaire d’avoir une bonne production et un écoulement régulier de bile. Cet écoulement permet à la fois la digestion et la détoxification.
Le foie va donc s’occuper des mucoses toxiques ET de l’acidose toxique.

2) Les intestins Ils jouent également un rôle fondamental dans la digestion et l’assimilation. Ils peuvent être source d’auto-intoxication. En effet, la grande quantité de substances qui peut y stagner, putréfier ou fermenter est énorme.
Pour limiter cette auto-intoxication, l’évacuation devrait se faire au moins une fois par jour. Il est très important d’avoir une muqueuse intestinale en très bon état et d’éviter l’accumulation des déchets alimentaires.
On entend de plus en plus souvent dire que notre intestin est notre deuxième cerveau (des chercheurs en embryologie ont découvert que les cellules nerveuses de l’intestin provenaient du même feuillet embryologique que celles du cerveau).
Tout comme le foie, les intestins sont chargés d’évacuer les surcharges mucosiques ET cristalloïdales.

3) Les reins : leur fonction consiste à filtrer et évacuer les déchets circulant dans notre sang. C’est par eux que passent tous les acides et les cristaux, excrétés via l’urine. Il est donc important que les liquides circulants soient fluides et fréquents (boire suffisamment et une eau peu minéralisée).
Les reins sont donc chargés des déchets issus de l’acidose toxique.

4) La peau : c’est l’émonctoire qui a la plus grande superficie. La peau possède la capacité d’éliminer une masse importante de substances toxiques et elle utilise pour cela deux portes de sorties :
La sueur via les glandes sudoripares va se charger des déchets cristaloïdaux
Le sébum via les glandes sébacées s’occupera des déchets mucosiques.

5) Les poumons : ils ont un rôle vital car ils assurent la respiration, apportant l’oxygène à notre organisme. C’est l’air que nous respirons qui permet à nos cellules de vivre et respirer.
On distingue deux processus d’élimination distincts : l’un gazeux ou ventilatoire, l’autre muqueux ou sécrétoire. En effet, les poumons sont une voie d’élimination des déchets gazeux comme le gaz carbonique (résultat des combustions organiques) mais ils éliminent aussi les déchets mucosiques sous forme de glaires, mucus…

Un des grands objectifs de la naturopathie consiste à drainer et nettoyer ces émonctoires afin qu’ils puissent remplir leur rôle au maximum.
Différentes techniques et outils sont mis à disposition pour cela et nous pourrons les évoquer au cours de notre entretien 🙂

Très belle semaine à vous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s